ZONE A FAIBLES EMISSIONS

Pour plus de précisions cliquez sur l’image ci dessous

 

Le périmètre du CIQ SGPP est directement impacté. En effet, le Prado 2 constitue la limite Sud de la zone (carte : https://trouver.datasud.fr/dataset/perimetre-zfe-de-marseille/resource/f4c1588e-3a41-45c6-b7c2-275b11a268f7

Contribution du COMITE D’INTERET DE QUARTIER SAINT-GINIEZ PRADO PLAGE 

Courrier adressé à la la mairie du 6/8  et à la Métropole AIX MARSEILLE dans le cadre de la concertation sur ZFE le 28 Février 2022

Une ZFE-m va être mise en œuvre sur une partie de la ville de Marseille et le territoire de notre CIQ est directement concerné par cette mesure nécessaire à la protection de la santé des marseillais. Notre association regroupe plusieurs milliers d’adhérents et leurs familles qui sont tous domiciliés sur les quartiers de Saint-Giniez et de Prado Plage sur le 8ème arrondissement. Le constat sur la situation actuelle est très largement partagé dans les contributions déposées en ligne et consultables.  La voiture est certes un problème mais elle constitue la seule solution dans de très nombreux cas pour se déplacer sur Marseille et sa périphérie, faute de moyens adaptés et de l’impossibilité d’utiliser les EDPM, vélos et autres engins, par certaines personnes. Nous sommes parfaitement conscients que l’application de cette mesure va générer de graves difficultés pour des populations fragiles vivant sur la ZFE ou venant y travailler. De même, il n’existe pas suffisamment de ressources disponibles (voitures neuves ou d’occasions bien classées) pour s’adapter dans des créneaux aussi courts d’autant que ces mesures concernent plusieurs grandes agglomérations françaises.

Une grande partie de la limite Sud de cette vaste zone est constituée par l’avenue du Prado 2 qui traverse le périmètre de notre comité d’intérêt de quartier.

Afin que cet axe ne se transforme pas en un exutoire et que la zone périphérique ne soit totalement ingérable, nous sollicitons :

au niveau du périmètre de notre CIQ :

– Que la contre-allée entre le rond point du Prado et celui du David soit incluse dans le périmètre de la future ZFE-m avec dérogation pour les deux parties permettant le tourne à gauche (vers Carmagnole, vers le Parc Henri Fabre)

– Que les axes venant de la ZFE qui débouchent sur le Prado soient mis en sens interdit (Rue Gabrielle (sauf riverains), Traverse de la Gironne)

– Que le sens de circulation de la Rue des Mousses soit inversé de la rue du Commandant Rolland à l’impasse des Mousses (suppression d’un point noir et d’une pénétrante)

– Requalifier la promenade Georges Pompidou pour limiter la circulation sur une seule voie (comme la Corniche JFK), créer une voie pour la RTM, une véritable piste cyclable et rendre les trottoirs aux piétons

– Requalifier l’Avenue Pierre Mendes France dans les mêmes conditions que la promenade Pompidou

– Que l’avenue du Prado (1 et 2) soit requalifiée profondément avec la création de voies spécifiques aux bus, d’une piste cyclable, de trottoirs digne de ce nom

Au niveau de notre CIQ, sur la ZFE et sur l’ensemble de l’aire urbaine :

– Que sur toute l’étendue de la ZFE et la périphérie immédiate à cette zone, le stationnement soit payant avec des nouveaux tarifs RESIDENT adaptés aux revenus du foyer

– Que les propriétaires des véhicules Crit’air 5, 4, 3 résidant sur la future ZFE soient individuellement informés par courrier des mesures restrictives et des aides mises en œuvre pour remplacer les véhicules concernés

– Que les transports en communs soient profondément réorganisés afin d’être ponctuels, permanents, optimisés, dimensionnés, adaptés et sécurisés

– Que les transports en communs soient gratuits dans le périmètre de la ZFE ainsi que pour toutes les lignes dont le terminus se situe au sein de celle-ci (durant toute la durée de la mise en place de cette mesure)

– Qu’une solution soit trouvée pour le Boulevard Urbain Sud afin de désenclaver le littoral Sud et réduise le trafic sur l’avenue du Prado et que l’extension de la ZFE soit possible jusqu’au Goudes

– Que la réduction de la limitation de vitesse soit étudiée sur la ZFE et sur l’ensemble de l’aire urbaine

– Que durant les 5 prochaines années, le covoiturage (hors transport familial) soit toléré sur la ZFE dès qu’il concerne 3 personnes transportées (avec utilisation d’une application dédiée)

– Que des solutions de stationnement et des pôles multimodaux soient implantés en périphérie de la ZFE

– Que les restrictions prévues ne soient mises en œuvre qu’à partir du moment ou les deux roues motorisées seront astreints à un contrôle technique obligatoire

– Qu’une force de police comprenant des effectifs suffisants et des moyens spécifiques, soit dédiée au contrôle de l’accès, à la circulation et au stationnement dans cette zone et sur la périphérie immédiate

– Que ce service de police dispose d’une compétence étendue pour la répression de toutes les infractions liées à la pollution et à la protection de l’environnement

– Que des dérogations limitées soient envisagées pour maintenir sur la ZFE la mobilité des personnes handicapées avec véhicule aménagé et jusqu’au remplacement de celui-ci, des petites entreprises régulièrement déclarées jusqu’au remplacement du ou des véhicules concernés et/ou l’amortissement de ceux-ci, des véhicules professionnels spéciaux, des cas d’urgence caractérisés

– Que des aides spécifiques soient envisagées concernant les copropriétés sur la ZFE pour la création de bornes ou de dispositif d’auto-partage

– Qu’une dérogation soit prévue pour les copropriétaires habitant sur la ZFE, possesseurs d’une solution de stationnement hors voie publique (garage, place ou parking privé,…) et lorsqu’il s’agit du seul véhicule du foyer et ce, jusqu’en 2025

– Que les activités ludiques (scooters des mers thermiques notamment) soient interdites sur la mer sur toute la longueur du rivage de la ZFE terrestre

– Que le stationnement des automobiles et des deux roues motorisées (2RM) soit interdit sur l’ensemble des trottoirs de la ZFE et que l’enlèvement et la mise en fourrière soient systématisés

– Que le stationnement des trottinettes, des vélos et des 2RM se fasse exclusivement sur les chaussées

– Qu’un réseau de places réservées aux PMR, gratuites et en nombre suffisant, soient prévues dans chaque voie de la ZFE avec système automatique de contrôle, de verbalisation et d’enlèvement pour les véhicules non autorisés

– Que des trottoirs disposant d’un cheminement réglementaire soient créés partout où ils n’existent pas

– Qu’une révision générale des AOT (autorisation d’occupation temporaire) délivrées soit engagée avec remise aux normes locales ou nationales lorsqu’elles existent. A défaut, définir de nouvelles chartes d’occupation permettant de rendre les trottoirs aux PMR et aux piétons. Engager des poursuites pour les installations non conformes et maintenues ou les constructions illicites, malgré mise en demeure

– Que des places « minute », gratuites avec système automatique de contrôle, de verbalisation et d’enlèvement, soient implantées dans les voies les plus commerçantes pour soutenir l’activité de proximité

– Que des dispositifs d’auto-partage sur l’ensemble de la ZFE et sa périphérie, soient mis en place à l’initiative de la collectivité à l’origine de cette mesure

Au niveau du département :

– Qu’un centre de contrôle, de pilotage et de gestion de la pollution soit mis en œuvre afin d’intervenir directement sur toutes les activités polluantes statiques et la circulation afin de limiter l’impact des pics et l’exposition de toutes les populations du département (pour éviter les reports…)

– Que les CIQ notamment puissent faire des propositions dès la mise en œuvre pour faire progresser la lutte contre la pollution et l’amélioration de la santé des citoyens tout en permettant le maintien d’une mobilité cohérente sur la ou les ZFE et sur le département, au sein d’une entité dédiée.

Ci dessous   remarques de Mme A. Meilhac pour notre mairie de secteur

Anne Meilhac – 28/02/2022 01h00 – Registre numérique
ADAPTER LA ZFE AUX CONTRAINTES MARSEILLAISES

J’émets au nom de la Mairie des 6ème et 8ème arrondissements les observations suivantes :

– Le projet d’amplification de la ZFE doit atteindre, d’ici quelques années, des seuils scientifiquement recommandés par l’Organisation Mondiale de la Santé

(OMS) afin d’assurer une protection satisfaisante de la santé de la population ;

– Le Conseil des 6ème et 8ème arrondissements de Marseille insiste fortement sur l’importance de concilier le calendrier de la mise en place de la ZFE au renforcement des offres de transport en commun dans les quartiers les plus impactés, tel que le 3ème arrondissement. Ceci passe par l’accélération de la programmation du tramway Belle de Mai-Merlan mais aussi l’offre de transports collectifs à haut niveau de service dans les quartiers qui en sont actuellement dépourvus, comme le quartier Vauban (13006) et le quartier Saint Giniez (13008), en partie inclus dans le périmètre proposé. Le Conseil municipal insiste sur le renforcement des transports en commun dans la zone ZFE, en ce qui concerne les capacités, fréquences aux heures de pointe et plages horaires étendues matin et soir ;

– Le Conseil des 6ème et 8ème arrondissements de Marseille soutient les propositions de dérogations temporaires et les propositions d’aides financières accrues en fonction

des revenus des ménages, afin d’accompagner les personnes les plus modestes dans ce changement de mobilité ;

– Le Conseil des 6ème et 8ème arrondissements de Marseille soutient la création d’un Service de conseil aux mobilités pour accompagner les particuliers dans leurs démarches en faveur de la transition des mobilités (dont le report modal) et afin de limiter le non-recours aux aides et aux dérogations en vigueur. Un service d’accompagnement au changement, personnalisé et accessible à toutes et à tous, développé à la hauteur de l’amplification de la ZFE, semble en effet nécessaire pour favoriser cette transition et le report modal associé et permettre l’adoption d’alternatives à la voiture thermique individuelle ;

– Le projet doit intégrer un dispositif de communication important et diversifié sur plusieurs canaux dès que les périmètres et leurs échéanciers seront votés par le

Conseil Métropolitain, afin de donner la meilleure visibilité possible au plus grand nombre de particuliers et de professionnels ;

– Le projet doit intégrer la mise en place “d’itinéraires ZFE” en matière de déplacement doux. Ceux-ci offriraient des possibilités de mobilités protégées, la marche et le vélo, sur des voies séparées et protégées ;

– Le projet doit prévoir, en complément de la concertation, des mesures d’accompagnement adaptées. Il devra enfin prévoir des mesures de contrôle efficaces, impliquant notamment une action rapide de l’État pour mettre à disposition les équipements homologués afférents ;

– Le projet doit pouvoir être évolutif pour permettre une extension de son périmètre aux arrondissements bien pourvus en transports en commun et en solutions de mobilités alternatives (ex. 9ème arrondissements dès la livraison de l’extension de Tramway T3).

DOSSIER DE CONCERTATION CI DESSOUS ( Cliquez sur image)

VOTE DU CONSEIL MUNICIPAL du 04 mars 2022

CI DESSOUS

ZFE rapport VOTE EN CONSEIL MUNICIPAL DU 04 Mars 2022👍