LES CIQ DANS LES BOUCHES DU RHÔNE

  LES CIQ
                                 (Comités d’Intérêt de Quartier)

DES BENEVOLES A L’ECOUTE DE LEUR ENVIRONNEMENT

Un peu d’histoire
Le terme « Comité d’Intérêt de Quartier » apparaît à Marseille à la fin du 19ème siècle, bien avant
la fameuse loi de 1901, autorisant les Associations.
Dès la fin de la guerre de 14-18, les Comités d’Intérêt de Quartier se développent dans la Cité
phocéenne. Leur mission : suivre avec attention la qualité des services publics dans leur quartier.
Ces Comités sont ouverts à tous, respectant la diversité des opinions et des croyances, unis dans
le seul but de défendre, valoriser et promouvoir leur quartier.
Conscients de leur représentativité, ils se rassemblent dès 1924 en Fédérations
d’arrondissements, elles-mêmes regroupées au sein de la Confédération.
A partir des années 60, la Confédération se modernise et prend de l’essor : c’est à cette époque
que sont posées les bases nécessaires, définissant les relations avec les élus et les autorités
compétentes. Cette nouvelle dynamique sera la garantie de la crédibilité actuelle des Comités
d’Intérêt de Quartier.
Les Missions des Comités d’Intérêt de Quartier :
Interface entre les habitants d’un quartier et les différents décideurs, les Comités d’Intérêt de
Quartier agissent dans le cadre de la loi de 1901.
Forces de concertation autonomes, ils interviennent dans tous les domaines de la vie quotidienne
tout en n’hésitant pas à élargir leur réflexion autour des grands projets d’aménagement de leur
Commune, de leur Département, de leur Région voire…de l’Europe.
Acteurs de la vie locale, leurs actions sont intergénérationnelles, multiculturelles et apolitiques.
Les Comités d’Intérêt de Quartier sont une force de proposition pour les Collectivités et leurs
actions au service de la population les font reconnaître d’utilité publique.
Un Comité d’Intérêt de Quartier agit dans des domaines aussi variés que : la sécurité,
l’éducation, l’emploi, l’action sanitaire et sociale, l’environnement, l’urbanisme, les loisirs…et
tout ce qui traduit les désirs et aspirations des habitants. Son implantation de proximité lui
permet de transmettre ou collecter facilement toute information locale et d’établir sa pertinence
avec l’ensemble des dossiers.
Cette situation toute particulière s’appuyant sur l’engagement des bénévoles permet d’établir des
contacts sérieux avec les élus, les administrations et les services techniques aboutissant très
souvent à trouver les solutions les mieux adaptées.

La Confédération Générale des Comités d’Intérêt de Quartier de Marseille et des
Communes environnantes regroupe 19 Fédérations composées de 262 Comités d’Intérêt
de Quartier ayant 5500 administrateurs.
Elle anime et coordonne les activités des Comités d’Intérêt de Quartier, elle facilite leurs
relations avec les Pouvoirs Publics, elle répond à leurs sollicitations sans pour autant
s’immiscer dans leurs activités.
Son principal souci est de favoriser au sein de ses commissions et groupes de travail la
concertation et le dialogue indispensables lorsque l’on est conscient que la somme des
intérêts particuliers ne reflète que très rarement l’intérêt général et que ce qui semble
positif au premier degré cache souvent des nuisances très lourdes.

LES DOSSIERS QUI NOUS FONT AGIR OU REAGIR

– Urbanisme- PLU (Plan Local d’Urbanisme)
– Environnement
– Sécurité des biens et des personnes
– Culture
– Plan de déplacement urbain (P.D.U.)
– Transports publics
– Équipements publics et sociaux
– Infrastructures routières – Voirie- Circulation
– Propreté- Déchets –Assainissement
– Développement économique
– Services Publics
– Grands projets de Ville (GPV)
– Grands travaux structurants (GTS)
– Métropole